Shop Mobile More Submit  Join Login
About Deviant Fabien GuillotMale/France Recent Activity
Deviant for 3 Years
Needs Core Membership
Statistics 33 Deviations 26 Comments 312 Pageviews
×

Newest Deviations

Literature
Crepuscule
Crépuscule
A la lueur d'un ciel embrasé j'admire l'astre du jour qui s'en va couchant
Le disque incandescent descend lentement comme happé par l'océan
Symbole d'une ère qui s'éteint, un jour de plus finissant
La valse incessante de la Terre assassine à nouveau un éclat de temps
Mais les rayons mourants de notre étoile touchent d'un doigt ardent
Ce coeur mis à mal quoique toujours admiratif de la beauté et combattant
Et toi petite flamme qui s'en est allée bêtement
Admire encore ce brasier dans l'âme d'un innocent
Jeune feu follet aux parfums entêtants
Assied-toi ne serait-ce qu'un court instant
Que je profite un peu de ta fragrance aux effluves de l'orient
Et contemple ce soleil au bout du firmament
Il est comme toi ce volubil amant
Il apparît au point du jour por être l'aube d'un magnifique moment
Pour s'en aller d'un pas étourdissant
Et nous laisser dans la nuit et les tourments
Mais va amuse to
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 1 0
Literature
Le dessin
Le dessin
Que traduit-elle cette silhouette émaciée?
Un grand corps malingre, à demi-nu
Une chaîne au côté et un bras mécanisé
Serais-je en son coeur revenu?
Car cette entité blême
Semble un spectre de moi même
Mais aussi de sa créatrice
Même visage fatiguéet mêmes vices
La liberté sur le bras tatoué
Et à la main un cône bien roulé
Cet air grave et ces cheveux libres
Pas de doutes, d'elle et moi, la même fibre
Sur ce faciès erainté
Et son corps prêt à tomber
Symbole d'une chute
Mais pas d'alarme, je poursuis la lutte
Ces vers sont la béquille de ce dessin
Son appui, doux comme un sein
Lettres et traits se confondent
Coulants ainsi que l'onde
Amie je t'en prie dessine encore
Ma plume s'occupera de ces corps
Que tu esquisse de tes mains d'or
Oublie tes tourments, rêve et dors
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
Invaincu
Invaincu
Un mauvais coup du sort
Et me voilà plus bas que terre
Une incohérence de la réalité
Manque de me terrasser
Mais voilà cher Destin
Tu oublies qui je suis
Frère de Ceux de la Pierre
Mon coeur se vêt de mithril
Pour protéger sa flamme
Elles peuvent s'embrasser
S'enivrer tout leur saoûl
Ta morsure se brise
Et n'a plus d'emprise
Elles sont heureuses
Que pui-je souhaiter de plus?
Qu'elles profitent ici
Bientôt l'une de l'autre
Elles seront séparées
C'est un fait, une réalité
Moi? Je continue d'aimer
Quand le temps viendra
Crois moi je serai là
La douleur n'est plus
La passion demeure
C'est ainsi qu'invaincu
Par la plume et l'épée
De son coeur libre et fier
De son âme indomptable
De son esprit si riche
Et de son corps féérique
Je saurai retrouver la clé
Après ce long chemin de croix
Que j'entame aujourd'hui
Harnaché et déterminé
La rage de vaincre au coeur
J'a
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 1 0
Literature
Realite
Réalité
Elle est le poison qui me tue et l'antidote qui me sauve
Le couteau qui m'entaille et le pansement tendrement aposé
La flamme qui me brûle et l'eau qui m'apaise
La folie qui me détruit et le vin qui m'enivre
Je me sens tomber alors qu'elle va se blottir dans d'autres bras
Mais je m'envole à la caresse de sa peau chaude
Je ne suis ni un dieu ni un héros
Et pourtant dans l'ombre je m'apprête
J'apprends à mon coeur à résister
Aux coups du sort et à leurs baisers
Mais à toujours accepter sa tendresse
J'affûte ma plume et aiguise mon esprit
Je forge une armure et une épée
Au four de mon crayon
Sur l'enclume de ma feuille
Combattant et poète
Mr Rostand je suis de Bergerac
Courtisant d'une Roxane de Venise
Rival d'un Christian féminin
Aux tons bleutés de Judée
Mais moi on ne me tuera pas
Je suis comme le fameux Gascon
Ardent mais galant
Quoi qu'avec un nez moins grand
Un jour, aprè
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
L'ange
L'ange
Hommage à Tugce Albayrak,
morte pour avoir défendu deux adolescentes
contre des connards
Elle les avait empêché de les violer
Ange du courage dans cette humanité
Individualisée de trop consommer
Par elle même elle se fera consummer
Elle s'était interposée contre ces brutes
Calmer l'ardeur stupide de ces mâles en rut
Ces porcs avinés que l'on nomme des violeurs
Amusés par leur sceptre d'insuffler la peur
Elle su brillament, Némésis de l'honneur
Mettre en déroute leurs violentes ardeurs
Quel courage indomptable dans ce bout de femme!
Brave et farouche d'une lionne avait l'âme
Mais un monstre revient et abat la guerrière
Et c'est alors que tout bascule en un éclair
Car notre ange s'écroule aux pieds de Lucifer
Lequel ricanant s'appuie sur sa barre de fer
Attends voir salopard, qu'on te tombe dessus
Tu paieras pour ton crime, meurtrier d'ingénue
N'attebds pas de pardon, il fallait r
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 1 0
Literature
Destin
Destin
Par quel sortilège cette plume caressante
Devient soudain fielleuse et cassante?
Qu'en est-il de ces soirs heureux
Où je noyais de vers l'éclat de ses yeux?
Qu'ai-je fais de cette âme passionnée
Qui faisait voler la sienne au sein des nuées?
Aimant au-delà des mots
Destin ai-je mérité ces maux?
Epris d'Elle plus encore que de l'humanité
Ai-je troublé quelque loi emprunte de sacré?
Quel est le mal de mêler à nos jeux
L'espérance et le rêve d'une vie à deux?
Que n'avais-tu besoin, de planter en son coeur
De la passion pour celle que je vois comme une soeur!
N'es-tu donc présent que pour faire miroiter
Les trésors qu'il te plaît de nous retirer!
Tu m'as fais rencontrer l'âme soeur
Pour me la retirer et me plonger dans la noirceur
Mais par quel infernal coup du sort
Cette histoire a-t-elle trouvé la mort?
Comment donc deux âmes soeurs peuveent-elles se séparer
Sans
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 1 0
Literature
le cauchemar
Le cauchemar
Esprit torturé
D'images désincarnées
Je rêve cette violence qui n'est pas mienne
Les coprs de mes amis
Meurtris
Les corps de mes anges
Lacérés
D'où sort cette inconsciente haine?
Si grande que je n'y crois pas
Mais
Cet endroit si familier
Cette silhouette
Ce couloir
Cette porte
Cette voix
Ces cris
Cette supplique
Non salopard lâche-la!
Laisse la!
L'illusion disparaît alors que je m'éveille
Les draps trempés de sueur
Mon ventre se soulève
Que je voudrais rendre ces images en même temps que mon fiel!
Mon bras saigne de mon échec à la garder
Cette étoile que j'ai vu violée
Là-bas
Sur les terres du cauchemar
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
L'insomnie
L'Insomnie
Il est minuit, le sommeil ne vient pas
Je m'enivre de soli de guitares saturées
Le repos est le grand absent de ce soir là
Seul et silencieux grâce à mon casque, isolé
Ancien amour survivant, échange de sms
Cette blessure qui ne guérit pas, toujours la même messe
Une passion ajoutée à deux envies
Qui ruinent régulièrement mes nuits
Les minutes défilent au pas de l'oie
A l'amour il n'y a pas de loi
Que celle des tourments sans fin
Quand bien même on était un saint
La passion ne demeure pas en leur sein
Qu'importe, ceux qui perdent leurs sentiments
Ne sont à mes yeux que des assassins
Qui perdent plus que leur ancien amant
Amère vengeance
Quand ils en prennent conscience!
Trois heure du matin, j'ai besoin de dormir
Je n'en ai pas envie mais il faut calmer mon ire
Le vent agite les volets et mon âme
Tandis qu'en celle ci un souffle anime ma flamme
J'espère ce qui m'est interdit
Le som
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
Mes trois precieux
Mes trois Précieux
Quand je sonde mon âme j'y trouve trois éclats.
L'un deux est là depuis longtemps,
Brillant depuis la nuit de temps,
Il pulse d'un halo grenat
Collé à un autre aux tons bleutés
Brillant et irradiant de sérénité
Alors que son voisin pourpré
Semble perdu et angoissé.
Le troisième brille d'or
Mais tremble quand il dort
Et cache sous un rire cristallin
Et un sourire léonin
Une profonde blessure gangrenée
Que je m'efforce de soigner
Alors que l'éclat se tient éloigné
Au creux de mon cœur ils sont tous hors portée
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
L'Unique
L'Unique
Au coeur d'une grotte vermeille, s'est allumée un jour de septembre une flamme blanche, à l'éclat vif qu'un soleil, d'une lueur douce comme un clair de lune, plus puissante qu'une divinité, plus tendre qu'un nouveau né. Cette flamme pure a brûlé ainsi pendant un an, ne semblant jamais devoir vaciller. Mais au terme de cette première année, un vent violent s'est élevé dans la grotte rubis, bousculant, chahutant soumettant la flamme, mais celle ci malgré tous ses tourments a tenu bon, même au paroxysme de la tourmente, laquelle l'a harcelée, torturée, pendant de longs mois. Mais quand le vent s'est atténué, la flamme était toujours là, vaillante et invincible.
Les années ont passé, il y a eu des étincelles et des feu follets dans la grotte carmin, d'autres tempêtes mais la flamme est là, toujours, aussi forte et pure qu'en ce jour de septembre où elle est
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
adieu les gars
En un temps où les hommes se détestent pour un moindre détail,
En ce temps où nous voilà ainsi que du bétail
A écouter la haine chantée ou psalmodiée
Des textes que l'ont bafoue au nom de sa folie
Il sont douze, dans le sang, écharpés
Ils étaient douze, à défendre cette liberté que l'on spolie
Leur arme était un crayon
Leur message, la dérision
Ainsi se sont tus les rires
Au son de leur ire
Ainsi, ne voudraient-ils pas qu'il soit
Ces moqueux d'gens de bon aloi
Ils ont donné leur vie à leur idéal
N'est-ce pas la fin la plus belle
Bien que la moins joviale
Allez, remontons en selle
Compagnons de rire et de larmes
Nous ne céderons pas à leurs armes
Riez, dénoncez, critiquez en coeur
L'absurdité de ces tueurs
Ils insultent leur propre cause
Plutôt que recevoir des roses
Répondons par le rire
Il n'y a rien de pire
Que le ridicule flagrant
Pour le meurtre ignorant
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 2 1
Literature
Renaissance
Renaissance
L'ancienne vie est finie
Adieu les souffrances
Et bonjour renaissance
Revanche infinie
Je suis mort perdant
Victime pathétique
Je reviens battant
Vengeur de l'antique
Ce monde m'avait tué
Ce monde m'a fait tomber
Il m'a privé de l'Amour
Me tuant sans détour
Aujourd'hui oublieux
Des temps malheureux
La mort m'a délivré
De cet enfer, mon passé
Une nouvelle âme
Un nouveau corps
Une nouvelle lame
Un nouveau mort
De l'ancienne vie
Je n'ai qu'un regret
A savoir mes amis
Pleurer mon ex-identité
Je leur laisse le cadavre
D'une victime abattue
pour eux pas de havre
Que ce monde qui tue
Pendant que nouveau né
Je me prépare à nouveau
A affronter l'adversité
Cette société de pourceaux
Je vengerai l'ancien moi
Tué par l'amour et la loi
Cette fois on ne m'aura pas
Cette fois rien ne m'abattra
Dans cette vie que je recommence
Pas de répit pour mes assassins
Pas de remords à tuer cette semence
Je port
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
Epilogue
Épilogue
Égaré dans la lande
Perdu en moi même
Je quitte la sarabande
Le visage blême
Je te salue Thanatos
Saleté de sac d'os
Au bout du rouleau
Vas-y, abats ta faux
Fatigué de ce monde
Épuisé par la ronde
Roulé par la vie
Battu par l'envie
J'ai perdu mon étoile
Mon regard se voile
Adieu mon élue
Adieu tes vertus
Je ne saurais souffrir
Ce monde prostitué
Et cet aveugle de rire
De mes idéaux brisés
Amis je m'en vais
Voici mon épilogue
Cette existence rogue
M'en a juste trop fait...
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
La nymphe
La nymphe
Passionné de contes mythiques
Par la Rome et la Grèce Antique
Les légendes Germaines et Gauloises
Narrées le soir avec une cervoise
Sorti un jour de ces épais volumes
Un hululement et un bruit de plumes
C'est la chouette d'Athènes
Qui veut que je l'emmène
Mon bâton et l'oiseau sur l'épaule
Je louvoie parmi les grands vieux saules
Une nuit calme et sombre
Sans danger dans les ombres
Voici le vieil autel couvert de runes
Illuminé faiblement par la lune
Laquelle est ronde et pleine
Je peux y voir sans peine
Guidé par l'oiseau de sagesse
Confiant dans sa belle maîtresse
Je le suis jusqu'au coeur
De cet endroit, sans frayeur
Au pied d'un dolmen dressé
Jaillit une source sacrée
Par un chant éthéré
Mon ouïe est attirée
Une silouette drapée
Y est agenouillée
La peau blanc lacté
Chevelure embrasée
C'est une fille de Diane
Une nymphe diaphane...
La chouette a disparu
Et mo
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
Un drame
Un drame
une rose à la main
deux cadavres à mes pieds
trois battements de paupières
quatre larmes amères
cinq sanglots de désespoir
pas de violons mais l'automne
sur ma tempe la bouche froide d'un crache-mort
tremblement sous la pluie
faiblesse, l'eau dilue leurs sangs mêlés
elles m'étaient si chères
une sirène
des pas
des cris
coups de feu
le noir et le froid
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 0 0
Literature
L'etoile
L'étoile
C'est d'une âme un peu bohème
Que viennent ces mots maladroits
Une âme éprise, une âme passionée
De cette Muse qui l'aimait
Elle habite mon coeur
Et à deux pas de chez moi
Nous apprîmes ensemble
La poésie des corps
L'harmonie de l'union
Elle est partie, et je l'aime encore
J'ai cru ma flamme étouffée
Elle n'en est que plus vive
Il n'y a qu'Elle, c'est comme ça
Mais, amis, quelle "Elle"!
Une nymphe comme peu on en rencontre
Si belle, d'âme et d'enveloppe charnelle
Chevelure du feu de Venise
Regard brun ambré
Peau Voie Lactée
A la fois elfe et hobbit
Le discours facile
Et l'esprit riche
Une gentillesse fière
Amoureuse de la Terre Mère
Comment lui résister?
Elle n'abuse même pas de son avantage
D'elle vienne ces mots
Que ma plume fébrile trace amoureusement
J'aime une étoile
:iconnabo42:nabo42
:iconnabo42:nabo42 1 0

Groups

This user is not currently part of any groups.

Activity


Journal

No journal entries yet.

deviantID

nabo42's Profile Picture
nabo42
Fabien Guillot
France
Je ne suis qu'une âme errante sur des feuilles blanches... je dessine comme un gobelin bourré mais je cherche à faire mieux. Outre le dessin je me plonge dans les affres de la littérature, pour le moment ce ne sont que des backgrounds de persos de jeu de rôle, et une participation aux Chroniques d'Olydri, mais plus tard j'espère me faire un nom dans la littérature fantastique. Puis pourquoi pas dans des genres plus sérieux.

Mon pseudo viens du fait qu'en seconde j'étais de petite taille. Puis j'ai grandi et maintenant le surnom, toujours usité, est teinté d'ironie. Et puis le 42 ben... Référence geek.
Interests

Comments


Add a Comment:
 
:iconxkhedou95:
xKhedou95 Featured By Owner Feb 7, 2015  Hobbyist Traditional Artist
Mercii pour le fav :3
Reply
:iconnabo42:
nabo42 Featured By Owner Feb 8, 2015
de rien, il est très beau ^^
Reply
:iconxkhedou95:
xKhedou95 Featured By Owner Feb 8, 2015  Hobbyist Traditional Artist
Merckii :blush:
Reply
:iconxkhedou95:
xKhedou95 Featured By Owner Dec 31, 2014  Hobbyist Traditional Artist
Merckiii :33
Reply
:iconnabo42:
nabo42 Featured By Owner Dec 31, 2014
de rien, à toi aussi ;)
Reply
:iconxkhedou95:
xKhedou95 Featured By Owner Dec 31, 2014  Hobbyist Traditional Artist
^^/
Reply
:iconbirth-of-octopuses:
Birth-of-octopuses Featured By Owner Jul 1, 2014
Tu deviens sénile avant l'âge! xD
Reply
:iconbirth-of-octopuses:
Birth-of-octopuses Featured By Owner Jul 1, 2014
Même avec mon avatar t'avais pas deviné qui j'étais x)
Je reconnais le pseudo...référence un peu strange rapport à un film et puis je voulais un truc avec des pieuvres xD
Reply
:iconnabo42:
nabo42 Featured By Owner Jul 1, 2014
oui bon tu même toi il a fallu que j'aille voir ce que tu faisais et ta description pour m'informer x) je suis nul en décryptage :p
Reply
Add a Comment: